A l'Affiche

Jeudi 22 Mars 2018 à 19h - Vendredi 23 Mars 2018 à 20h15
Séances scolaires sur demande
LA THEBAIDE ou Les frères enemis
D'après Jean RACINE

   

Étéocle, fils incestueux d'Œdipe et de Jocaste, est monté sur le trône de Thèbes à la mort de son père. Il refuse de céder la place à son frère Polynice qui revendique le droit légitime d'exercer le pouvoir en alternance avec lui. Polynice fait donc le siège de Thèbes et plonge sa mère dans le désespoir de voir ses deux fils s'affronter. Elle veut fléchir Étéocle et lui demande de rencontrer Polynice. Il accepte malgré les conseils de Créon, leur oncle, qui a épousé la cause d'Étéocle et prône la stabilité du pouvoir en sa faveur, bien qu'un de ses fils, Hémon, ait choisi le camp de Polynice...

Il s'agit d'une adaptation du texte racinien dans lequel est montré l'opposition des deux frères Polynice et Etéocle pour le pouvoir et la terre de Thèbes. Une partie de la pièce sera constituée de références contemporaines en écho à l'actualité des conflits au Proche-Orient dans lesquels des "frères ennemis" deviennent adversaires pour la conquête de leur " terre promise " et de leur état et gouvernement. Un choix contemporain de la mise en scène se conjugue à un rigorisme classique de la tragédie grecque antique : Un chœur moderne intervient pour ponctuer le récit et le discours des personnages dans le respect des merveilleux alexandrins raciniens.

"Quel est le thème de La Thébaïde"? La haine!... Il ya bien des haines dans le théâtre de Racine. Dans La Thébaïde c'est une haine homogène, elle oppose le frère au frère, le même au même. Etéocle et Polynice sont si semblables que la haine est entre eux comme un courant interne qui agite une même masse..." Roland BARTHES

Adaptation et Mise en scène : Avner Camus PEREZ
Interprètes : Jasmine DZIADON - Avner Camus PEREZ - Raphaël PLUTINO
Participation musicale : Christophe MANZ
 

 

 

Archives début de saison

 

Samedi 20 janvier 2018 à 20h30
TOUTOU
De Agnès Besse, Daniel Besse
Le chien, c'est bien connu, est le meilleur ami de l'homme : toujours fidèle, toujours reconnaissant. Alors, quand il s'enfuit au nez et à la barbe de son maître, en pleine promenade du soir, vous imaginez l'incompréhension, le séisme, le cataclysme.
Toutou voulait-il partir depuis longtemps ?
Alex et Zoé aimaient-ils vraiment Toutou ?
Est-il parti parce que la voisine serait la maitresse d'Alex, son maître à lui ?
L'irruption de Pavel, un ami de 20 ans, au milieu de cette crise de pouvoir mi conjugale, mi animalière, déclenche aveux, confessions et tensions en cascade … Et oui, il y avait de la poussière sous le tapis. Toutou avait-il flairé quelque chose ?

En une soirée, l'amour pour leur chien, l'amitié pour leur ami Pavel, leur passé et leur présent, tout se rejoue. Alex a perdu Toutou, de quoi s'attirer les foudres de Zoé. Aiment-ils tous les deux autant leur chien ? L'absence de Toutou ouvre la boite de Pandore des griefs conjugaux.

"Traitée avec humour, cette pièce nous renvoie à nos propres cheminements internes et profonds"
"Beau moment de théâtre"

Interprètes : Nathalie ROBERT, Dominique RATONNAT, Gérard SANCHEZ
"Dressage des comédiens" : Grégory NARDELLA
 

 


Samedi 9 décembre 2017 à 20h30
POSOLOGIES
Les soeurs Antienne
Une vingtaine de chansons qui racontent des petites scènes de vie, réunies autour d’un même thème, pour en faire une grande histoire.
Dans Posologies, on découvrira ou retrouvera -entre autres- ''Si t’as été à Tahiti'' de Lisette Jambel (1958), ''Quand on a mal aux dents'' de Pills et Tabet (1932), "Le docteur miracle" d'Annie Cordy (1968), ''Le coup de soleil'' de Richard Cocciante (1977) et la chanson finale, signée Francis Blanche et Pierre Dac, qui s'impose comme remède absolu en cette période électorale : l’adhésion au ''Parti d’en Rire''

"Elles ont du piquant, les sœurs Antienne, avec leurs bouilles mutines et leurs yeux qui pétillent. Et quand elles donnent de la voix, c’est tout un pan de la chanson française quelquefois vieux de cent ans qu’elles nous font (re)découvrir goulûment. Des textes ciselés à la pointe du caustique et de l’ironie que ces deux frangines de scène, Sylvia Bottiau et Carole Rocalba s’approprient sans complexe et avec insolence, à cappella et sans artifice. " La gazette de Nîmes

" Un vrai remède à la morosité, pétillant, effervescent, et qui, il va sans dire, ne manque pas de cachet. À consommer sans modération..." Philippe GAVILLET de PENEY
Interprètes : Sylvia BOTTIAU et Carole ROCALBA
 

 

 

Samedi 18 novembre 2017 à 20h30 - Dimanche 19 Novembre 2017 à 17h
MANUEL CHANTE BARBARA

Duo en hommage à Barbara pour cette année anniversaire.

Manuel est un cas, moments envoûtants, émotion assurée. On est séduit par sa folie lucide, nous sommes bouleversés par sa sensibilité profonde et simple. Duo superbe d'énergie remplie d'émotions, d'humour et de tendresse.
L'aigle noir, mourir pour mourir, mon enfance, Göttingen, ma plus belle histoire d'amour, Dis quand reviendras-tu ?, De jolies putes vraiment, Sables mouvants, Soleil Noir... etc.

Stéphane Mondino au piano.

Auteur : Manuel JANEL - Barbara 
Artistes : Manuel JANLE, Stéphane MONDINO
Metteur en scène : Manuel JANEL
lien teaser: https://www.youtube.com/watch?v=Gh0EC6r7XRI